developpement-personnel-tolstoi

Léon Nikolaievitch Tolstoï : 1828 – 1910

Né dans une famille noble, le Compte Léon Tolstoï, orphelin à l’âge de 9 ans, sera élevé par ses tantes. Il a la passion de l’écriture, il tiendra un journal intime et publiera son 1er ouvrage à l’âge de 23 ans.

Biographie : Léon Nikolaievitch Tolstoï

Il va fréquenter l’armée, connaître la guerre, il n’aura de cesse toute sa vie de comprendre l’être humain, ses absurdités, les incohérences de ses institutions. Travaillant sur tous les fronts, il fondera des écoles (auxquelles il servira de médiateur) pour instruire les enfants des paysans qui travaillent ses domaines, hérités de sa mère.

Il sera surveillé par la police subira d’énorme pression, néanmoins il traquera l’injustice partout où elle existe notamment dans les structures sociales. Lutte contre l’égoïsme des possédants et l’oppression des classes dirigeantes, il condamne l’église : ce qui lui vaudra d’être excommunié.

Il critique l’art qui pour lui devrait être un moyen de communication émotionnel entre les hommes et pas une recherche purement esthétique. Respectant la vie sous toutes ces formes il devient végétarien. Il écrira des dizaines de livres et nouvelles dont une partie sera censurée dès leurs parutions. Il renoncera à ces droits d’auteurs, financera plusieurs causes notamment « les Doukhobors » : secte de chrétiens spirituels qui affirment que Dieu n’a d’autre temple que le cœur humain.

Guerrier non violent, il exposera « une doctrine tolstoïenne de non-résistance » afin d’encourager le peuple à refuser de servir toute organisation génératrice de violence. C’est ce manifeste qui inspirera Gandhi qui sera un de ces derniers disciples, il correspondra à la fin de sa vie avec celui qui par sa méthode libérera son pays de la colonisation.

L’œuvre de sa vie est un monument édifié sur l’amour et le bon sens. Ces écrits parlent à l’âme, ils montrent la voie et encourage l’humanité à progresser.

En voici quelques extraits :

Il dira : « mon opposition au pouvoir administratif a été interprétée comme une opposition à tout gouvernement. Mais ce n’est pas vrai. Je m’oppose seulement à la violence et à l’opinion que la force fait le droit. »

« Les matérialistes méprennent ce qui limite la vie avec la vie elle-même » ;  « La vraie vie n’est pas la vie matérielle, mais la vie intérieure de notre esprit », la « vie visible » est une « aide nécessaire à notre croissance spirituelle », mais « seulement d’utilité temporaire ».

Extraits et passages d’œuvres de Tolstoi :

« Nombreuses sont les croyances et les religions, mais l’esprit est un. Il est en moi, en toi, en lui. Donc que chacun croie en son propre esprit et alors nous serons tous unis ! Que chacun devienne soi-même et tous seront avec lui. »

« La loi : L’homme à commencer par dépouiller tout le monde, toute la terre. Toutes les richesses. Il les a volées aux gens et il s’est vautré sur elles et tous ceux qui marchaient contre lui, il les a battus, et après seulement, il a écrit la loi qui défend de piller et de tuer. C’est avant tout qu’il aurait dû l’écrire. »

« Il faut pardonner toujours et à tous, pardonner un nombre incalculable de fois, parce qu’il n’y a pas d’homme qui ne soit coupable et, pour cette raison inapte à punir ou à corriger. »

Extraits du Roman « Résurrection » de Tolstoï : Les commandements

1er Matth v21-26 Il était dit que non seulement l’homme ne doit pas tuer son frère, mais même ne doit pas s’irriter contre lui comme il ne doit mépriser personne, le considérer comme « raca » ; s’il se querelle avec quelqu’un, il doit se réconcilier avec lui avant de présenter son offrande à Dieu, c’est-à-dire sa prière.

2eme Matth v27-32 il était dit que non seulement l’homme ne doit pas s’abandonner à la sensualité, mais qu’il doit fuir la beauté des femmes et une fois uni à l’une d’entre elles, ne jamais la tromper.

3eme Matth v33-48 il était dit que l’homme ne doit rien promettre par serment.

4eme Matth v38-42 il était dit que l’homme ne doit point rendre œil pour œil, mais bien de tendre la joue droite quand on l’a frappé sur la gauche, pardonner les offenses, les supporter avec humilité et ne rien refuser de ce que les hommes exigent de lui.

5eme Matth v43-48 il était dit que non seulement l’homme ne doit pas haïr ces ennemis et les combattre, mais qu’il doit les aider et les servir.

(….) En observant ces commandements les hommes atteindraient le plus haut degré de bonheur dont ils sont capables, mais il sentait et croyait encore que chaque homme n’a pas autre chose à faire que d’observer ces commandements, que l’unique raison d’être de la vie réside dans leurs accomplissements, que tout manquement est une faute qui traîne aussitôt derrière elle son châtiment. Cela découlait de tout l’enseignement du Christ, et cela était exprimé avec force et une clarté particulière dans la parabole des vignerons. Ces vignerons s’étaient imaginé qu’ils possédaient le jardin où le propriétaire les avait envoyé travailler, que tout ce qu’il contenait était à eux, que leur seule occupation consistait à jouir de l’existence, en oubliant leur maître et en se débarrassant de tout ce qui leur rappelait son existence et les obligations qu’ils avaient envers lui. (…) nous vivons dans cette assurance stupide que nous somme les maîtres de notre propre vie, quelle nous a été donné pour que nous en jouissions. Absurdité que tout cela ! Si nous avons été envoyés ici-bas, ce ne peut être que par la volonté de quelqu’un et pour une certaine fin. Or, nous avons résolu de ne vivre qu’en vue de notre bonheur. Alors il est évident que nous sommes gênés comme un ouvrier qui a désobéi à son maître. La volonté du maître est exprimée dans ces commandements. Ce n’est qu’après leur accomplissement que viendra le royaume de Dieu sur la terre et que les hommes atteindront le plus haut degré de bonheur dont ils sont capables.

Extraits du roman « Le royaume des cieux est en vous » de Tolstoi

(Edition Le Passager Clandestin – page 155)

Le malheur des hommes provient de leurs désunions, et leurs désunions provient de ce qu’ils ne suivent pas la vérité, qui est unique, mais le mensonge qui est multiple. L’unique moyen d’union et de s’unir dans la vérité. C’est pourquoi plus les hommes recherchent sincèrement la vérité, plus ils approchent de l’union.

Le royaume des cieux est en vous

(Edition Le Passager Clandestin – page 158)

Les hommes vivent, depuis longtemps déjà, contrairement à leurs consciences. S’il n’y avait pas d’hypocrisie, il ne pourrait pas vivre ainsi. Cette organisation sociale, contraire à leur conscience, ne continue à exister que parce qu’elle est cachée par l’hypocrisie.

Le royaume des cieux est en vous

(Edition Le Passager Clandestin – page 161)

(…) C’est pourquoi les hommes suivront nécessairement, libre ou non la voie de la vérité : les uns de leurs propres initiatives en accomplissant la mission qu’ils se sont imposée ; les autres en ce soumettant malgré eux à la loi de la vie. La liberté de l’homme est dans ce choix.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *