elixirs-floraux-fleurs-de-bach

Gestion des émotions : Les fleurs de Bach

Celui qui suit le chemin que lui destine la vie trouvera en toute circonstance l’aide qui lui permettra de poursuive ses buts. … Edward Bach…

Dr Edward Bach (1886 -1936) est un révolutionnaire de la médecine occidentale. Visionnaire, il remet en cause les méthodes conservatrices pour s’attaquer à la cause de la maladie sans se préoccuper de son émanation. Travaillant sans relâche, il va consacrer toute sa vie au bien de son prochain et à la recherche : il a pour but de développer une médecine bon marché.

Elle soignerait tous les individus, peu importe le nom que l’on donne au signe extérieur de la manifestation de leur mal-être. Être très intuitif, il va développer une grande sensibilité notamment à l’égard des plantes dont il peut capter les vibrations et déterminer l’influence qu’elles ont sur le corps humain. Ce type de connaissances rappellent celles des guérisseurs, chamanes et Maîtres éveillés, elles montrent un très haut niveau de conscience. Altruiste, il soignera des patients toute sa vie sans les faire payer, il vivra de donation.

La philosophie du Docteur Bach

Il affirme :

« Les méthodes matérialistes actuelles ne viendront jamais à bout de la maladie pour la simple raison que la maladie à l’origine n’est pas matérielle (…) la maladie est, dans son essence, le résultat d’un conflit entre l’âme et l’esprit et ne sera jamais extirpée sans un effort spirituel et mental (…) il n’y a cependant pas lieu de désespérer il est possible de prévenir et de guérir en découvrant l’erreur qui est en nous et en l’éliminant non pas en luttant contre nos défauts, mais en cultivant la vertu opposée de telle sorte qu’ils disparaîtront d’eux-mêmes. »

Pour Bach, les racines de toutes maladies sont la jalousie, la colère, l’ignorance, les peurs… Il rédigera un livre en 1930 « Guéris-toi toi-même ».

Aussi, il est intéressant de constater qu’en numérologie sa date de naissance (24/09/1886) montre qu’il s’est incarné pour amener une énergie positive et créatrice dans le monde…

Améliorer son bien-être en apprenant à écouter son corps

Mal-être, épreuves de la vie, tensions, le corps envoie des signaux pour alerter que la façon de vivre ne convient pas, qu’elle est en décalage avec les attentes de l’âme. Quand les leçons et les expériences nécessaires pour le développement du moi profond sont trop souvent occultées, la maladie reste le dernier moyen pour arrêter cette machine qui s’est emballée. À ce sujet le Docteur Bach écrira :

« L’attitude du patient face à la vie est déterminant du choix et de l’efficacité de la thérapie. »

Plus de 80 ans après sa mort, il semble que son message, pour le moins avant-gardiste ne soit pas très bien passé : les docteurs s’acharnent toujours contre les maladies, messagères des troubles de l’âme, qui mutent sans cesse afin de trouver un moyen de se faire entendre. De plus, il n’a été que peu compris chez l’utilisateur, car ces élixirs sont fréquemment employés pour traiter les stigmates émergents plutôt que la profondeur du malaise, voulant faire taire des symptômes, préférant la surdité au langage du corps.

L’ordre des médecins de l’époque a utilisé tous les moyens pour le discréditer. En effet, la diffusion de ses découvertes, qu’il offrait au grand public afin que tout le monde puisse en profiter, bousculait un peu les conventions.

Il se trouve que les trusts pharmaceutiques ont repris ces remèdes et les commercialisent avec peu d’éthique à qui veut bien en acheter. Ce qui est assez contradictoire, car la médecine traditionnelle respecte tout un protocole qui fait que le médicament est efficace : la façon de cueillir la plante, le lieu, l’intention et la cause que l’on sert sont presque aussi importants que la plante elle-même.

Dans différentes cultures des chants sacrés sont prononcés afin de « charger » les bases de cette pharmacopée. La vigilance et la responsabilité du consommateur sont les armes les plus efficaces pour lutter contre de tels comportements : l’individu construit et met en place son quotidien à chaque instant. Certains laboratoires le font très sérieusement et on trouve des fleurs de Bach de très bonne qualité sur le marché.

Les 38 fleurs du Dr Bach

Il existe 38 élixirs floraux différents correspondant tous à un état émotionnel. Il explique :

« Une même maladie sur deux sujets peut nécessiter des remèdes différents ; des maladies différentes peuvent nécessiter le même remède ».

Il est clair que c’est toujours l’état émotionnel qui provoque les symptômes et que ceux-ci s’expriment différemment selon les faiblesses du sujet.

L’observation de la nature montre que la manière dont elle s’exprime n’est jamais aléatoire. Elle croît selon certaines conditions et il est remarquable de constater que la façon qu’elle a de se développer dévoile souvent les vertus qu’elle contient. La noix qui ressemble au cerveau est bonne pour l’encéphale. Les brocolis ont l’air de bronchioles et sont bénéfiques aux poumons…

Les plantes que Le Dr utilise ont ces particularités : l’impatiente pour des personnes qui ne tiennent pas en place. Oak, le chêne qui est un arbre fort et robuste s’applique à aider des personnes qui portent tout sur leurs épaules, la bruyère qui acidifie le terrain afin qu’elle seule puisse s’étaler pour des gens envahissants…

À ce sujet il existe « Un chemin vers soi », livre très instructif de Dominick Leaud Zachoval naturopathe et fondateur de l’école de naturopathie Aesculape dans lequel est détaillé chaque type de comportement selon une mise en scène théâtrale pour chaque fleur que le Dr Bach a répertoriée.

Élixirs floraux : gestion des émotions et libération

Concrètement un élixir c’est une solarisation de la fleur (plante + eau pure) qui est stabilisée dans de l’alcool (généralement du cognac). Elle est diluée originellement au 1/240eme : un thérapeute peut être amené à proposer d’autres dilutions en vue d’intervenir à différentes profondeurs. Le tissu émotionnel de l’être humain peut être représenté par un oignon, il doit être traité par couche.

Souvent, derrière l’émotion qui est extériorisée se cache une peur, quand elle est identifiée elle peut être une bonne base de départ. Le rôle d’un naturopathe ici est important. En effet, même avec une très bonne connaissance de soi il est très difficile d’être objectif pour traiter une problématique qui concerne sa propre personne. L’autoprescription est assez aléatoire. Quand le traitement a été choisi, il suffit de prendre 3 gouttes d’élixir 3 fois par jour pendant 21 jours.

Dans le cas où le diagnostic est bien fait, il est probable que le sentiment qui fait souffrir s’extériorise d’une façon ou d’une autre remettant en circulation l’énergie qui s’est figée à un moment donné et où le temps s’est arrêté. Souvent cela passe par une exacerbation de l’émotion afin que le sujet puisse intégrer ce qu’il a vécu comme un traumatisme, conscient ou non, et qui posait une problématique. Sa résolution peut être accompagnée d’une image, d’un rêve, de cauchemars, ou non, et elle précède toujours une prise de conscience. Le processus de libération que permettent les fleurs de Bach est formidable ; elles sont un outil très intéressant qui permet de transcender ce qui compose la nature de la blessure… Il l’explique :

« Quand on a découvert le défaut il ne faut pas oublier que le remède ne consiste pas à lui livrer bataille à user de volonté et d’énergie pour faire disparaître un mal, mais à développer régulièrement, sans défaillance la vertu opposée ce qui aura pour effet d’effacer automatiquement de notre nature toute trace de l’indésirable (…) lutter contre un défaut accroît son pouvoir. »

Les qualités de cet initié du 19e sont sans fin, il avait compris le fondement de la nature humaine. Ses propos ainsi que son attitude envers le malade sont ceux d’un Maître à penser, sa clairvoyance et sa lucidité font qu’ils seront à jamais d’actualité…

Références :

© Crédit photo : Pascal – Tous droits réservés

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *