alimentation-sans-sucre

Alimentation Cétogène : régime, sucre et addiction

« Cette quête du bien-être et du bien-vieillir par une amélioration du moi, en passant par le fuel de notre corps, la nourriture est bien réelle… Et nous avons raison de nous en préoccuper. » Dr Alexendra Dallu

Régime : harmonisons corps et esprit

Quand l’image que nous renvoie notre corps nous est devenue trop désagréable ou  parce que l’on vit une trop grande détresse ; il est des temps où nous concilions, au moins temporairement, à faire des efforts pour se « changer ».

Différents protocoles existent dans le but de retrouver une silhouette qui vous serait convenable. D’autres méthodes se préoccupent de votre mal être psychologique. Notre civilisation ayant tendance à isoler, sectoriser, les problèmes sont abordés individuellement. Une approche plus orientale nous enseigne que tout déséquilibre impacte l’ensemble du milieu dans lequel il s’exprime, que le corps et l’esprit sont les 2 faces d’une même pièce et que la santé de l’être est dépendante de l’harmonie de sa globalité. Selon ce principe, considérons que tout ce qui nourrit le corps vient nourrir l’esprit. L’alimentation  qui l’alourdit et développe des formes dis-harmonieuses est la même qui trouble l’esprit et la vivacité de réflexion.

Soit ! Mais que peut mettre en œuvre une personne qui a une volonté de progression ?  Voici le point de vue que plusieurs scientifiques, Docteurs, et autre Chercheurs proposent en réponse à notre mode de vie actuel.

Alimentation : le sucre, une drogue ?

Les graisses sont diabolisées et tenues pour responsables de toutes rondeurs et autres maladies cardiovasculaires. Pourtant la communauté scientifique qui a publié nombre d’articles depuis plus de 50 ans affirme que c’est le sucre et plus largement les glucides qui sont impliqués dans les cas de cancers, d’épilepsie, maladie neurodégénératives, diabète, obésité

Pourtant les céréales sont toujours proposées comme les bases de la pyramide alimentaire. Il est intéressant de savoir par ailleurs que ce sont les lobbyings céréaliers qui l’ont éditée. De la même façon, ceux du sucre ont menacé l’OMS de retirer ses 406 millions de fonds si elle édictait des limites sur le sucre…. Aussi le sucre est addictif. Outre son aspect physiologique, sa consommation nous incite à en consommer plus selon le processus de  gratification lié au plaisir que le cerveau cherche à reproduire.

Les glucides engendrent artificiellement des récompenses dopaminergiques-endorphiniques. D’ailleurs le sucre est partout et il suffit d’essayer de s’en passer pour se rendre compte à quel point nous en sommes dépendants.

 Alimentation cétogène ou régime paléolithique

Une alternative nous est proposée, elle est à la base de l’alimentation de l’humanité : le régime paléolithique. Il propose de manger beaucoup de matières grasses, une bonne quantité de protéines et très peu de sucre et de féculents. Pour certains c’est même l’énergie due à cette alimentation qui a permis l’évolution du cerveau humain. Le LCHC : Low Carb High Fat est l’acronyme utilisé aux Etats-Unis pour regrouper tous les modes alimentaires  ayant pour but une réhabilitation des bonnes graisses et une réduction importante des glucides. Parmi ces variantes il existe aussi le régime Atkins. En France le terme alimentation cétogène est plus largement utilisé.

Les corps cétoniques sont produits par le processus de Cétogenèse dans le foie à partir de la dégradation des lipides, et plus particulièrement des acides gras, lorsque l’organisme ne dispose plus de réserves suffisantes en glucides et notamment en glucose.

stage-bien-etre-maroc-alimentation

Ce n’est pas un régime minceur bien que son adoption vous fera perdre du poids. C’est une aventure initiatique que l’on peut mettre en place pour une période plus ou moins importante au cours de sa vie. Son adoption permet d’expérimenter dans son corps tous les bienfaits et les vertus thérapeutiques que ce super carburant, « les cétones », engendre.

Si l’aventure vous tente, il va vous falloir bousculer les codes de l’équilibre alimentaire « classique » pour diminuer énormément l’apport en glucides qui représente à l’heure actuelle 50 % de votre apport calorifique (35% de glucides 15% de protéines) et de le remplacer à 90% par les graisses (+ 8% de protéines et 2% de glucides).

Dans ces conditions, comme lors d’un  jeûne, le corps passe en état de cétose qui est parfaitement adapté à l’être humain.  Au cours de son histoire, par nécessité, il a davantage consommé de cétose que de glucide comme source énergétique. Les bénéfices sont nombreux et permettent de lutter contre de nombreuses maladies : cancer, épilepsie, obésité, maladie d’Alzheimer. Par ailleurs, la non consommation de sucre aide au contrôle de différentes pulsions (sexuelle, colérique, impatience), stabilise l’humeur, lutte contre les états dépressifs, ralentit le vieillissement, améliore les connexions nerveuses et l’état de santé général de l’organisme.

Alimentation cétogène : une alimentation sans sucres

De nos jours la mise en place d’un tel mode alimentaire demande de la rigueur et un minimum d’efforts, surtout au début, car le sucre se trouve vraiment partout. Il existe de nombreux livres traitant le sujet et proposant quantité de recettes.

Il peut être intéressant à mettre en place sous forme de cure sur une période donnée ce qui permettra d’en expérimenter tous les bienfaits. Bien que cela soit un peu contraignant, ce type d’alimentation propose un grand nombre de gourmandises, à base de graisses végétales et animales : noix, fruits à coques, poissons gras, viandes, chocolat noir à 90%, laitages

Pour les végétariens il est important de préciser qu’il est possible de passer en cétose sans manger de produits animaux. Il faudra alors compenser avec des protéines végétales. Dans tous les cas, pour bénéficier pleinement de cette aventure, il faudra privilégier des produits de bonne qualité, l’éthique et le sens des producteurs. La saveur des repas en sera augmentée. Par ailleurs vous pourrez profiter de cette nouvelle énergie pour faire des activités sportives, des balades, et investir vos capacités de concentration pour être créatif.

Outre le fait de perdre du poids, vous vous sentirez en pleine forme et vous le serez. Quand il est compliqué de mettre en place ces changements dans le rythme quotidien, une bonne alternative est de se faire accompagner par un conseiller. Une autre possibilité est de faire un stage d’une semaine ou vous serez pris en charge totalement. Les professionnels vous initieront alors à l’alchimie de ces nouvelles préparations qui viendront nourrir votre être dans sa totalité.

« La cuisine est la servante de la médecine » Térence190-159av.J.-C

Vous avez envie de découvrir les bienfaits de l’alimentation sans sucre ?

Je vous propose de vous emmener en voyage, au Maroc. Je suis thérapeute shiatsu et serait accompagné de Myriam, naturopathe accompagnatrice en jeune hydrique depuis plusieurs années. Une aventure inédite dans un cadre somptueux au Maroc !

Sources :

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *